[Avis de parution - Syllepse] Avis de parution des éditions Syllepse

La liste de diffusion de Syllepse avis-de-parution-syllepse at effraie.org
Jeu 12 Nov 10:53:49 CET 2009


Bonjour,

vous trouverez en suivant la présentation des récentes parutions des
éditions Syllepse <http://www.syllepse.net/> :

*Pour une politique ouverte de l'immigration* (Attac),

*Le travail incarcéré* (le travail, vu de prison)

*Vichy en Provence* (tome 2 de *Midi rouge, ombres et lumières*).

Vous pouvez accéder directement à notre site en cliquant sur le titre
des ouvrages. Bonne lecture !


*POUR UNE POLITIQUE OUVERTE DE L'IMMIGRATION
<http://www.syllepse.net/lng_FR_srub_37_iprod_443-Pour-une-politique-ouverte-de-l-immigration.html>*,
Attac

Le récent succès du film Welcome montre une nouvelle sensibilité de la
société française à la question de la situation des immigrés et des
réponses apportées à celle-ci. Cet ouvrage est le travail de nombreux
acteurs de terrain en qui, tout en agissant pour la solidarité avec
les sans papiers, réfléchissent sur des propositions alternatives.
Après avoir défini ce qu’est l’immigration et dressé un état des lieux
mondial, particulièrement en France, l’ouvrage revient sur l’histoire
des migrations et du rôle des migrants, acteurs de transformation des
sociétés et du monde.

Les politiques de rejet des migrants notamment en Europe sont abordés.
Celles-ci entraînent une atteinte aux droits de l’homme dont nos
sociétés ne sortent pas indemnes. Le livre aborde également sans
détour certaines questions. A-t-on raison de s’opposer à l’immigration
; l’immigration est-elle une menace pour notre économie ?
L’immigration menace-t-elle notre identité nationale ?

Enfin il propose un autre politique et formule des propositions. Il
s’inscrit dans la perspective de migrations qui enrichissent les
rapports Nord-Sud et s’opposent à la fuite des cerveaux.

Il en appelle à une citoyenneté ouverte et de résidence. La question
du droit de vote étant un élément pivot de celle-ci.

Son également publiés la lettre du président de la République du
président bolivien Evo Morales au sujet de la directive retour et un
document sur la coordination des sans papiers.

Cet ouvrage est issu des travaux du groupe de travail « Migrations et
mondialisation » du conseil scientifique d’Attac.

*
*

*Sortie : octobre 2009*

*128 pages, 7 euros*

*
*

**
*LE TRAVAIL INCARCÉRÉ
<http://www.syllepse.net/lng_FR_srub_37_iprod_448-Le-travail-incarcere.html>,
 Bellenchombre Patrick, Canino Rémi, Frize Nicolas, Lhuilier Dominique
La prison n’est pas une île coupée du monde. Loin de l’exotisme
carcéral qui consiste à aborder l’univers pénitentiaire en le
déconnectant de son contexte, ce livre propose une inversion des
regards. Au-delà des tableaux saisissants, régulièrement rapportés
d’excursions au-dedans des enceintes pénitentiaires, il s’agit de
reconnaître que la prison n’est qu’une excroissance de la société, sa
reproduction exacerbée. Dans cette perspective, le prisme du travail
pénal est particulièrement intéressant pour explorer les finalités de
cette institution, les « usages » que les personnes incarcérées font
des « offres » d’activités intra-muros, le sens de la peine et du «
traitement pénitentiaire ». On sait que l’empêchement de l’activité
est fondamentalement privation du pouvoir de l’action. Être privé de
métier, c’est être cantonné à des « occupations », être amputé des
conditions nécessaires à la fois à la construction de soi et à la
construction du vivre ensemble. En ce sens, la prison constitue bien
un véritable observatoire de questions communes à toute société comme
à tout individu. Et l’étude du travail en prison éclaire les fonctions
du travail dans le monde libre comme elle impose aussi de repérer
comment les caractéristiques contemporaines du « monde du travail » se
déploient dans l’enceinte de la prison. La restauration du travail, de
ses fonctions économique, sociale, psychologique a une portée générale
susceptible de transformer à la fois le « travailleur » et le système
dans lequel il vit, dedans, comme dehors. C’est bien dans cette
perspective que se situe l’ensemble des contributions de cet ouvrage
collectif, au-delà de la diversité et de la complémentarité des
expériences de chacun des quatre auteurs.

Sortie : octobre 2009
160 pages, 15 euros


VICHY EN PROVENCE
<http://www.syllepse.net/lng_FR_srub_37_iprod_447-Vichy-en-Provence.html>,
Mencherini Robert

En juillet 1940, la Provence et les Bouches-du-Rhône se retrouvent
sous l’autorité du gouvernement de Vichy. Les populations
méridionales, déboussolées par la défaite, submergées par l’exode,
placent leurs espoirs dans le chef du nouvel État français, Philippe
Pétain, en qui se reconnaissent également les églises. Très
rapidement, s’impose la Révolution nationale qui dissout les
assemblées élues, épure les administrations, interdit les
confédérations syndicales, exclut les indésirables juifs, tsiganes ou
francs-maçons, réprime les communistes et les dissidents, et, en dépit
de déclarations régionalistes qui lui amènent l’appui de franges
occitanistes, renforce la centralisation.

Tout le département est quadrillé par de nombreuses organisations qui
encadrent la jeunesse (Chantiers de jeunesse, Compagnons de France) ou
l’ensemble de la population (Légion française des combattants), tandis
que les partis de droite extrême, PPF, PSF, Action française (Charles
Maurras est en Provence) soutiennent le régime.

De nombreux trains partent de Marseille vers l’Allemagne, ceux de la
Relève ou du STO, des Volontaires français contre le bolchevisme, qui
vont se battre aux côtés de la Wehrmacht sur le Front de l’Est. Et,
pendant l’été 1942, les autorités de Vichy livrent aux Allemands les
juifs étrangers rassemblés au camp des Milles, près d’Aix-en-Provence.

Ce sont tous les aspects de la vie sociale et politique de Marseille
et des Bouches-du-Rhône, de l’armistice de juin 1940 jusqu’à
l’occupation de novembre 1942, que Robert Mencherini explore, à partir
de nombreuses sources souvent inédites. Une riche iconographie
enrichit le volume.


Sortie : 26 novembre 2009

600 pages, 23 euros



Pour vous désinscrire de notre liste de diffusion, envoyez un mail
vide à edition at syllepse.net à partir de l'adresse à laquelle vous
recevez cet avis de parution. Indiquez "désinscription" en objet.
*
-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe HTML a été nettoyée...
URL: <http://effraie.org/pipermail/avis-de-parution-syllepse/attachments/20091112/091d0e4c/attachment.htm>


Plus d'informations sur la liste de diffusion Avis-de-parution-syllepse