[Avis de parution - Syllepse] Les nouveauté Syllepse

La liste de diffusion de Syllepse avis-de-parution-syllepse at effraie.org
Mer 16 Sep 17:40:29 CEST 2009


Bonjour,
pour cette rentrée, Syllepse <http://www.syllepse.net/> vous propose de
découvrir ci-dessous ses plus récentes parutions :* Violences à l'école : au
bonheur des experts*, *ContreTemps n°3*, *Travailler tue en toute impunité*
, *Le marxisme du 20e siècle. En cliquant sur les liens, vous accédez
directement au site. Bonne lecture !*

*Violences à l'école : au bonheur des experts. Une analyse critique des
réseaux d'expertise de la violence
scolaire<http://www.syllepse.net/lng_FR_srub_86_iprod_436-Violences-a-l-ecole-au-bonheur-des-experts.html>.
Philippe Vienne*

L’ouvrage consiste en une analyse critique du discours expert sur les
violences à l’école et des réseaux d’expertise qui se sont créés sur cette
thématique. Depuis les années 1990, un vaste champ de recherches a été
stimulé sur ce thème par des commandes publiques nationales et européennes,
dont plusieurs disciplines ont bénéficié (sociologie, sciences politiques,
criminologie, sciences de l’éducation, épidémiologie, etc.). Il s’agit donc
de mettre en évidence le danger que représente une littérature experte
directement inféodée à la demande politique et bureaucratique de « lutte »
contre la violence scolaire. Les chercheurs qui produisent ces expertises
pour différentes institutions nationales et internationales, comme l’Union
européenne, se caractérisent par un manque d’autonomie à l’égard des
pouvoirs politiques et des définitions bureaucratiques. Le « problème
social » de la violence tel qu’il est défini dans les champs politique et
médiatique est l’objet de cette production experte qui revendique son
« utilité sociale » auprès du « décideur » et l’apport des « bonnes
pratiques », notamment américaines, dans le domaine de la lutte contre la
violence.

Volontiers neutraliste, cette production, qui stigmatise toute démarche
critique en sociologie comme étant « idéologique » ou d’« ultragauche »,
pour reprendre les termes employés, se caractérise par sa normativité quand
il s’agit de désigner les « bons » et les « mauvais » comportements, et un
certain conservatisme dans le choix des bonnes « solutions » américaines à
la violence.

Ces experts déclarent pouvoir « prédire » l’apparition du comportement
délinquant à venir chez des enfants âgés de quelques années, pour l’enrayer
à la racine grâce au « repérage » des délinquants potentiels. Nous avons vu
que le président Sarkozy manifeste un grand intérêt pour ces travaux. Il y a
donc urgence à analyser ces discours et à les contrer.

Philippe Vienne est sociologue, chargé de recherches du Fonds national de la
recherche scientifique (Bruxelles), il effectue depuis dix ans des
recherches en sociologie de l’éducation. Il est l’auteur d’un premier
ouvrage (Comprendre les violences à l’école, de Boeck, 2003, 2e éd. 2008).
Il a également publié des articles sur les stigmatisations, la « culture de
rue » et l’idéologie sécuritaire en milieu scolaire.

Parution : septembre 2009, 25 euros

ISBN : 978-2-84950-23-72


*ContreTemps n°3, "Où en est la gauche sociale et politique
?"<http://www.syllepse.net/lng_FR_srub_94_iprod_438-Ou-en-est-la-gauche-politique-et-sociale-.html>
*

**
*

Sous couvert de modernisation, l’hôpital va connaître un brutale
transformation qui secoue tant les personnels hospitaliers que ses usagers.
André Grimaldi, professeur de médecine à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière
(Paris), auteur de Réinventer l’hôpital public (Textuel, 2005) décrit les
mécanismes de la loi Bachelot et met à nu les enjeux de cette contre-réforme
qui met danger le droit à la santé.

Également à la une de l’actualité, l’université n’en finit pas d être
secouée par des réformes successives dans lesquelles il est difficile d’en
comprendre les objectifs fondamentaux. Ceux-ci ont été définis à l’échelle
européenne lors d’un sommet à Bologne sur lequel Carlos Sevilla  revient.
Keith Dixon, professeur de civilisation britannique à l’université
Lumière-Lyon 2 dresse,quant à lui,un panorama des réformes universitaires
cours. Enfin, Daniel Bensaïd, professeur à Paris 8, co-auteur avec Olivier
Besancenot de Prenons Parti pour un socialisme du 21e siècle, (Mille et une
nuits, 2009), nous rappelle l’expérience de la faculté expérimentale de
Vincennes fondée aux lendemains de Mai 68 et son évolution vers l’autonomie
concurrentielle qui fut un désastre. Un entretien avec l’association
 Sauvons la recherche ponctue le dossier.

Hopital, université, recherche, Contretemps met à jour les enjeux de société
qui sont à la racine de conflits sociaux qui agitent ces institutions.
L’école et l’hôpital ne sont pas des entreprise affirment leurs auteurs.

Parution : août 2009, 12 euros

ISBN : 978-2-84950-24-19
***

*
*

*Travailler tue en toute impunité. Note et document de la fondation
Copernic, <http://www.syllepse.net/lng_FR_srub_38_iprod_437-Travailler-tue-En-toute-impunite.html>
*

**
*

Le constat est sans appel : le travail rend malade et tue. Le nombre de
maladies professionnelles a explosé, passant de 13 658 en 1996 à 52 979 en
2005.

La course au profit, de moins en moins entravée, sème la maladie et la mort.
La mise en danger d’autrui par des choix de politique économique bénéficie
d’une incroyable mansuétude. Les condamnations restent rares, et trop
souvent symboliques. Trop souvent les procédures relatives aux accidents
mortels du travail sont classées sans suite. Trop souvent les condamnations
ne touchent que les employeurs en bout de chaîne de sous-traitance, tandis
que les grands donneurs d’ordre, dont la responsabilité dans l’organisation
du travail est pourtant essentielle, ne sont qu’exceptionnellement
concernés.

La Fondation Copernic analyse dans ce livre le contexte d’une telle
mansuétude. Elle propose des pistes pour faire de la question de la santé au
travail une question politique au sens plein du terme.

Travailler tue aujourd’hui impunément :

pour combien de temps encore ?
*

Parution : septembre 2009, 7 euros

ISBN : 978-2-84950-22-66

*
*

*Le Marxisme du 20e siècle. André Tosel. Mille
marxisme<http://www.syllepse.net/lng_FR_srub_60_iprod_439-Le-marxisme-du-20e-siecle.html>
*

Dans la continuité de l’effort des éditions Syllepse d’apparaître comme un
éditeur d’un marxisme non dogmatique, critique et moderne, cet ouvrage
constitue une nouvelle contribution. L’ouvrage est consacré à l’examen de
quelques moments importants de l’histoire dite des marxismes du 20e siècle
et de certaines interprétations de Marx. Il évite à la fois le sectarisme
partisan et le conformisme académique. Pour le marxisme et l’étude de Marx
et de ce qui s’est référé à lui, se pose la question de savoir nous sommes
aujourd’hui dans une période d’un post-marxisme ? Les études ici rassemblées
ont l’ambition d’alimenter ce débat par l’examen de quelques moments
importants de l’histoire dite des marxismes, et de certaines interprétations
de Marx au 20e siècle. Il accorde une importance particulière accordée à
Gramsci comme le penseur hérétique le plus complet. L’auteur aborde ces
contributions du siècle passé dans leur dimension critique et qui s’avèrent
nécessaires à la production d’une théorie critique à la hauteur du défi que
constituent l’échec du communisme historique et l’hégémonie du capitalisme
mondialisé. Ainsi d’autres interprétations de Marx sont ici défendues,
délivrées de la volonté d’orthodoxie, interprétations nourries de la
confrontation avec les points hauts de la modernité théorique. Cette
exigence est partagée par tous ceux pour qui la référence à Marx est celle
tout à la fois, de ce livre que d’un chantier encore à explorer.

Parution : septembre 2009, 24 euros

ISBN : 978-2-84950-23-65
*
*
-- 
Editions Syllepse
69, rue des Rigoles - 75020 Paris
01 44 62 08 89
www.syllepse.net
-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe HTML a été nettoyée...
URL: <http://effraie.org/pipermail/avis-de-parution-syllepse/attachments/20090916/002bb810/attachment.htm>


Plus d'informations sur la liste de diffusion Avis-de-parution-syllepse