[Collectif-93-de-resistance-au-controle-social] l'UMP relance d'idée d'un dépistage des enfants

bruno perceboisbruno at club-internet.fr
Lun 1 Déc 20:20:35 CET 2008


 

 

 

Bonsoir à tous

Un article du monde.

 

 

Délinquance: l'UMP relance d'idée d'un dépistage des enfants 

Reuters 01.12.08 | 16h14 

PARIS (Reuters) - Frédéric Lefebvre, porte-parole de l'UMP, a relancé lundi
l'idée d'un dépistage précoce des troubles du comportement chez les enfants
en bas âge afin de combattre la délinquance des mineurs. 

Un précédent projet évoqué par Nicolas Sarkozy en 2006 s'était heurté à
l'hostilité des éducateurs et psychologues.

"En 1945, un mineur sur 166 était mis en cause dans une affaire pénale,
aujourd'hui c'est un sur trente, il faut réagir", a lancé Frédéric Lefebvre
sur Europe 1.

Défendant la proposition de la commission Varinard d'abaisser la
responsabilité pénale à 12 ans, le député a souhaité qu'on aille "sans doute
un peu plus loin" sur la question de la détection précoce des comportements.

"Cela a été dans beaucoup de rapports, on dit qu'il faut le faire dès l'âge
de trois ans pour être efficace", a-t-il expliqué.

Pour Frédéric Lefebvre, il ne s'agit pas d'outrance mais de prévention, car
détecter à l'âge de trois ans "qu'un enfant a un comportement violent, c'est
le servir."

"Il faut accompagner ces enfants dont on voit qu'ils sont en train de partir
sur le mauvais chemin", a-t-il dit.

Le rapport Varinard, proposant d'avancer à 12 ans l'âge légal d'un possible
placement en détention en France, a suscité la semaine dernière un flot de
critiques, notamment du Syndicat de la magistrature (SM), classé à gauche.

Il a été rédigé par une commission de réflexion installée en avril par
Rachida Dati pour réformer l'ordonnance de 1945 sur la justice des mineurs.

Le rapport permet la prison à 12 ans en fixant la responsabilité pénale à
cette âge, ce qui signifie qu'en-deçà ne seraient possibles que des mesures
éducatives. Le système français actuel ne prévoit aucun âge, la
responsabilité étant appréciée au cas par cas suivant le "discernement".

Des sociologues contestent la thèse d'une supposée hausse de la violence
chez les jeunes, estimant au contraire que leur part dans la criminalité
générale baisse.

Pour la sénatrice communiste Nicole Borvo, retenir une telle proposition
"serait une provocation" après la vague de suicides dans les prisons et les
critiques accompagnant l'action de Rachida Dati.

"La commission Varinard propose ni plus ni moins d'abandonner les principes
fondateurs de cette justice", estime-t-elle dans un communiqué.

 


Gérard Bon, édité par Sophie Louet


http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-37761487@7-37,0.html

-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe HTML a été nettoyée...
URL: http://effraie.org/pipermail/collectif-93-de-resistance-au-controle-social/attachments/20081201/7c8ef87f/attachment.htm 


Plus d'informations sur la liste de diffusion Collectif-93-de-resistance-au-controle-social