[Collectif-93-de-resistance-au-controle-social] EXPULSES BALZAC RDV 1er MAI PLACE DE LA FRATERNITE

maxime.besselievre at laposte.net maxime.besselievre at laposte.net
Sam 30 Avr 12:38:14 CEST 2011


Salut,

Vous pouvez voir une vidéo sur la situation des expulsés de Balzac à La Courneuve sur le site du npa en cliquant sur le lien suivant:
http://www.npa2009.org/npa-tv/all/all/26206

Ci-dessous et ci-joint un article sur la situation.

Les expulsés de Balzac ont besoin de notre soutien et d'une présence militante régulière. Vous pouvez les soutenir vous rendant sur place: place de la fraternité 93120 La Courneuve (arrêt de tramway 6 routes, à 5 minutes à pied). Les militants des comités de Pantin, Aubervilliers, Educ'nat et Saint-Denis doivent pouvoir assurer une présence.

On va essayer d'assurer un petit point fixe demain sur le parcours de la manifestation du 1er mai, un rendez-vous est fixé demain à 12h30 place de la fraternité à La Courneuve. L'objectif c'est de distribuer des tracts et de faire signer des pétitions. Merci de faire tourner dans vos comités et vos réseaux militants.

Vous pouvez me contacter au: 06 20 64 65 45

Fraternellement,

Maxime



La Courneuve (93) : 190 personnes à nouveau à la rue !
Le 8 juillet 2010, 190 personnes avaient été expulsées de la tour Balzac dans la cité des 4 000. Cette expulsion avait connue un certain retentissement médiatique devant la brutalité des policiers traînant des femmes enceintes par les pieds, arrachant de très jeunes enfants des bras de leurs mères, arrêtant des militants et interdisant aux journalistes de filmer. La mobilisation avait alors permis d’obtenir un relogement d’urgence pour les familles et une enquête interne des services de police avait été ouverte  (qui n’a toujours pas aboutie neuf mois plus tard !). Le 18 avril 2011, le préfet de la Seine Saint-Denis, Christian Lambert, a mis fin illégalement à la mesure d’hébergement et les familles se retrouvent de nouveau à la rue. 
Le 93 : une zone sinistrée en matière de logement !
La situation particulièrement dramatique des familles de Balzac est révélatrice de l’étendue des problèmes de logement dans le 93. Avec 10 millions de mal-logés en France, le problème concerne l’ensemble du territoire,  mais il prend une ampleur particulière dans ce département où le niveau de vie est très faible.  Les habitants de Balzac squattaient les logements de cette tour faute d’autre solution car ils étaient vides depuis des années. Ces squatteurs payaient des indemnités d’occupation qui reviennent bien souvent à plus cher qu’un loyer car elles ne donnent pas droit aux APL. L’expulsion avait été justifiée par l’urgence de détruire la barre, or la tour Balzac est toujours là ! Avec 60 000 demandeurs de logements sociaux en attente, la moitié des arrêtés d’insalubrité d’Ile-de-France, le 93 est une zone sinistrée en matière de logement ! C’est pourquoi le NPA revendique l’interdiction des expulsions, l’application de la loi de réquisition et la construction massive de logements vraiment sociaux à la hauteur des besoins. Un toit c’est un droit !
Régularisation de tous les sans-papiers !
Avec plus de 200 000 sans-papiers et 20% d’étrangers, le 93 est une terre d’asile. Les habitants de Balzac, essentiellement d’origine ivoirienne, sont nombreux à ne pas avoir de papiers. La plupart travaillent et payent des impôts. Leurs employeurs profitent de cette main d’œuvre taillable et corvéable à merci. Leur situation les expose aux marchands de sommeil, aux rafles policières et à la menace d’un retour forcé dans un pays où la situation est particulièrement instable. Cette situation est indigne. Nous réclamons la régularisation de tous les sans-papiers !
Christian Lambert : un Sarko Boy !
Le préfet du 93, grand ami de Sarkozy et ex-directeur du RAID, a décidé de répondre aux besoins sociaux à coup de Karcher, de tasers et de compagnies de CRS. Les expulsés de Balzac se retrouvent aujourd’hui là où l’histoire a commencé. Au pied de la tour, un fourgon de CRS est présent en permanence et les RG contrôlent les militants. Les « forces de l’ordre » interdisent aux expulsés d’installer des tentes ou des bâches pour se protéger des intempéries. Ce harcèlement policier est tout simplement insupportable et tout le monde redoute la prochaine intervention policière pour disperser les familles. Le 93 n’est pas une zone de non-droit, Lambert dégage !
La lutte des expulsés de Balzac se mène sur ces trois fronts : le relogement, la régularisation des sans-papiers, l’arrêt et la condamnation des violences policières. C’est malheureusement une chronique ordinaire des luttes logement dans le « 9.3. ».




Une messagerie gratuite, garantie à vie et des services en plus, ça vous tente ?
Je crée ma boîte mail www.laposte.net

-- 
Vous recevez ce message, car vous êtes abonné au groupe Google Groupes 1logementpourtous.
Pour envoyer un message à ce groupe, adressez un e-mail à 1logementpourtous at googlegroups.com.
Pour vous désabonner de ce groupe, envoyez un e-mail à l'adresse 1logementpourtous+unsubscribe at googlegroups.com.
Pour plus d'options, consultez la page de ce groupe : http://groups.google.com/group/1logementpourtous?hl=fr

-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe HTML a été nettoyée...
URL: <http://listes.effraie.org/pipermail/collectif-93-de-resistance-au-controle-social/attachments/20110430/137a5277/attachment-0001.html>
-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe autre que texte a été nettoyée...
Nom: Expulsés de Balzac_TEAN HEBDO.doc
Type: application/msword
Taille: 29696 octets
Desc: non disponible
URL: <http://listes.effraie.org/pipermail/collectif-93-de-resistance-au-controle-social/attachments/20110430/137a5277/attachment-0001.doc>


Plus d'informations sur la liste de diffusion Collectif-93-de-resistance-au-controle-social